Charlotte Charbonnel

Nucleus

La Grotte

du 21 juin
au 22 septembre 2019

Invitée en résidence de production depuis huit mois au sein de la coutellerie Claude Dozorme, Charlotte Charbonnel pose un premier regard et une mise en espace, distancés de ce temps d’immersion.


Saisie par la présence puissante de la roche laissée apparente dans le bâtiment, elle conçoit une installation empruntée aux dioramas, scènes de la vie sauvage reconstituées grandeur nature au XIXème siècle. S’appuyant sur la paroi granitique, elle conçoit Nucleus, un corps suggérant une carapace autant animale que minérale, percée de flèches acérées d’où s’échappent des filets d’eau. Le rocher serti d’un rhizome de tubes de laiton irrigant ses aspérités, prend l’apparence d’un organe vivant hors d’échelle.


Des flèches sont fichées dans les fissures naturelles de la roche ou arrêtées dans leur course. Objets précieux réalisés à partir des squelettes de métal damassé dont les découpes sont choisies minutieusement pour composer un outil quasi primitif, ces flèches campent l’image stupéfiante et archaïque d’une attaque suspendue. Utilisant la technique complexe du damas dont les fines nervures entremêlées sont issues de la fusion des métaux, Charlotte Charbonnel a entrepris plusieurs expériences d’assemblages, de découpes et de révélation dont l’oeuvre Fulgure est également issue.


A chaque goutte amplifiée prenant écho dans cette scène de chasse suspendue, l’artiste convoque l’image d’une nature puissante et vulnérable à la fois.

 

Sophie Auger-Grappin.

Making-of des expositions

de mountaincutters et Charlotte Charbonnel

Née en 1980, Charlotte Charbonnel vit et travaille à Paris. Après un séjour de trois mois à la Sanskriti Kendra Foundation en 2003, elle sort diplômée de l’École supérieure des Beaux-Arts de Tours (2004) et de l’École nationale supérieure des Arts décoratifs (2008). Nommée « Woman to Watch » 2018 par le National Museum of Women in the Arts de Washington, elle a exposé dans de nombreuses institutions dont Le Centre d’art contemporain la Maréchalerie de Versailles, la Verrière Hermès de Bruxelles, le musée Réattu en Arles, le Domaine de Chamarande en Essonne, la Gaîté Lyrique, le Palais de Tokyo à Paris, le MAC VAL à Vitry-sur-Seine ou encore l’Abbaye de Maubuisson à Saint Ouen l’Aumône. Elle est représentée par la galerie Backslash.

Charlotte Charbonnel est une artiste intéressée par l’énergie contenue dans la matière. Elle sonde notre environnement pour en faire surgir les forces naturelles et nous en faire ressentir les flux. À l’écoute du monde, elle a exploré et transmis la vibration acoustique des lieux où elle a été invitée à exposer.

L’œuvre de Charlotte Charbonnel a été réalisée dans le cadre de sa résidence au sein de la coutellerie Dozorme, soutenue par la DRAC Auvergne et le réseau Entreprendre.