Gil Delindro

The sound of an earthquake contained in a room

du 19 mars
au 29 mai 2022

Le son est le témoin de l’échange permanent qui s’effectue entre les corps physiques qui nous entourent. A l’origine de chaque fréquence se trouve un choc, une oscillation, un mouvement ou une friction. Alors que nous percevons souvent le son comme une entité invisible et immatérielle, celui-ci se révèle être tout le contraire : non seulement preuve sensible, il nous rappelle également l’instabilité de la nature, au sein de laquelle tout vit dans un mouvement constant fait d’interactions, d’affrontements, d’expansions. Dans son exposition au Creux de l’Enfer, Gil Delindro nous donne à voir et à entendre des paysages, issus de différentes matières sonores.

Dans la première salle, l’artiste présente une série de sculptures en rotation, élaborées à partir de roches collectées en Auvergne et à travers le monde, évoquant les mouvements invisibles de la nature. Sur leurs socles, trois pierres de provenances et de formes différentes, faisant partie d’une série intitulée Cartographies, génèrent une musique issue de l’amplification de sons captés par un microphone qui - à l’instar de la tête de lecture d’une platine tourne-disque - glisse sur leurs aspérités. Le volume et la texture de chaque pierre sont ainsi traduits par le biais d’une matière sonore inédite, initiée par l’objet lui-même. Au mur, l’artiste présente un dôme en plastique, totalement recouvert de roche volcanique locale, qui tourne sur lui-même. La texture granuleuse de sa surface crée cette fois une nouvelle composition musicale enveloppante, réverbérée au sein du dôme.

Dans la seconde salle, l’artiste présente un support en liège recouvert de plusieurs dizaines de milliers de pics en bois, dont le titre reprend celui de l’exposition elle-même. Cette surface s’anime de vibrations initiées par la diffusion d’enregistrements sismiques hétérogènes, dont les fréquences sonores sont inaudibles pour l’oreille humaine. Cette fois, c’est à partir d’un phénomène géologique invisible qu’une forme visuelle et palpable émerge.

Making-of de l'exposition

de Gil Delindro au Creux de l'Enfer

Gil Delindro est un artiste sonore et multimédia reconnu internationalement pour ses recherches in situ, notamment sur les paysages bruts, les communautés isolées et les phénomènes géologiques et climatiques extrêmes. Parmi celles-ci, citons le désert du Sahara (TWOM, 2015), les forêts tropicales du Brésil (Resiliência, 2017), la Sibérie en Russie (Permafrost, 2018), les villages ethniques du Vietnam (Blind Signal, 2019), le glacier du Rhône (La Becque, 2019), et les volcans d’Auvergne (Artistes en Residence, 2021). Le travail de Gil Delindro se concentre sur l’exploration de méthodes innovantes de capture de phénomènes sonores et de données environnementales, intégrant des méthodes de recherche scientifique et d’expérimentations artistiques. Le résultat final donne à voir et à entendre des productions paysagères artistiques à la fois spatiales et matérielles, dont le spectateur peut faire l’expérience directe. Sans engager directement un message politique, l’artiste interroge la relation entre l’humain et la mutation temporelle de son environnement, et comment la perception humaine de la «nature» peut être remise en question. Sa pratique artistique est basée sur la recherche et tisse des liens entre écologie, géologie, anthropologie et acoustique.

Son travail a été exposé en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Asie, et a été récompensé et soutenu par des institutions telles que VARC (Visual Arts for Rural Communities, UK), ENCAC (European Network for Comtemporary Av Creation), EMARE (European Media Art), EDIGMA Semibreve (media art award, PT), Fondation Gulbenkian (PT), Sénat de Berlin pour la culture (DE), Fondation STEIM (NL), Fondation Françoise Meier (La Becque, CH), EOFA (Ambassade d’artistes étrangers, CH), DGartes (Ministère portugais de la culture, PT), Berlin Masters Award (DE), entre autres.

L’exposition de Gil Delindro au Creux de l'enfer a été organisée dans le cadre de la Saison France-Portugal 2022 et grâce au partenariat avec Clermont Auvergne Métropole et Artistes en Résidence.